Le Rayon U

Le Rayon U est un one shot de bande dessinée de science-fiction belge en noir et blanc créé par l’auteur Edgar P. Jacobs d’abord pour Bravo en 1943, avant d’être publié en album à l’italienne par l’éditeur RTP en .

En , toujours en noir et blanc, il est à nouveau publié dans Phénix. L’auteur retravaillera au début des années 1970 les planches et les mettra en couleurs pour l’hebdomadaire belge Tintin no 18 du no 13 du pour l’édition française — avant de le finir en album cartonné au format normal chez Dargaud en .

Les aventures d’une équipe d’explorateurs norlandiens recherchant de l’uradium, un nouveau minerai prometteur. Trompés par l’infâme Dagon, agent secret des services austradiens, ils devront affronter de multiples dangers avant de découvrir le minerai recherché…

L’histoire se déroule en Norlandie et Austradie, puis essentiellement dans une île de l’archipel des Iles Noires, dans la cité lacustre des hommes-singes, dans la cité souterraine du volcan Urakowa, et dans le temple de Puncha Taloc, dieu du feu souterrain.

Cette aventure présente déjà l’ensemble des thèmes que l’on retrouvera dans la série des Blake et Mortimer, avec les ambiances colorées, les quêtes souterraines et certaines vignettes extrêmement proches d’autres qui apparaîtront dans Le Secret de l’Espadon notamment autour des ailes volantes dont le mode de propulsion reste inconnu, des combats aériens et de certains paysages et dans L’Énigme de l’Atlantide pour les paysages et animaux préhistoriques, les différentes civilisations, leurs costumes et architectures, ainsi que dans Le Piège diabolique how to use a jaccard meat tenderizer.

Enfin les archétypes Jacobsiens tant que, dans leurs traits physiques, leurs rôles sont déjà inventés dont le professeur barbu et intrépide, le chef blond anglais moustachu, le diabolique et aventureux officier espion ennemi brun à fine moustache commercial meat cuber, le courageux et fidèle serviteur indien.

S’y trouvent en plus des rôles féminins attractifs avec les sentiments qu’elles éveillent, mais qui devront dans Tintin passer à la trappe de la censure des albums pour la jeunesse.

Edgar P. Jacobs créé Le Rayon U pour le journal Bravo en 1942 sur la suite des aventures de Flash Gordon dues à l’américain Alex Raymond, il est contraint d’arrêter sous la pression de la censure allemande à la suite de l’occupation de la Belgique. Publié initialement en page de garde couleur dans l’hebdomadaire belge Bravo en , il reprend en noir et blanc au CABD de Bruxelles à l’initiative de l’éditeur A. Leborgne en 1966 et, l’année suivante, dans le no 5 de la revue Phénix grâce à Claude Le Gallo.

Les planches couleurs retravaillées dans la forme par l’auteur seront publiées dans Tintin no 18 du no 13 du pour l’édition française. Six mois plus tard, il devient vite un album normal en couleur paru chez Dargaud.

On y découvre tous les décors fluff remover, thèmes et personnages qui seront repris et développés dans les aventures de Blake et Mortimer, à l’exception des présences féminines que l’on trouve dans cet album.