Vodafone Portugal

Vodafone Portugal, une filiale du groupe Vodafone, est le second opérateur de téléphonie mobile au Portugal à la fois historiquement et en termes de parts de marché (34 % in 2006). Ces principaux concurrents sont Optimus (NOS) et TMN (MEO).

Vodafone Portugal est fondé en 1991 sous le nom de Telecel, Comunicações Pessoais, S.A. (Telecel) en remportant la concession comme second opérateur GSM (contre son concurrent, l’opérateur TMN). Le réseau est officiellement lancé en octobre 1992.

En 1996, le groupe lance son offre pre-payed (pré-payement) nommée Vitamina ainsi qu’une offre de pager sous la marque Telechamada. En mai 2000, la société lance sa marque Nerc (prononcer netcetera) d’offre de service d’accès à Internet et de portail Web fluff remover.

Initialement, les principaux investisseurs du groupe étaient la banque Banco Espírito Santo runners hydration, le groupe Amorim et USA’s Pacific Telesis. Cette dernière société était la propriétaire de l’opérateur PacTel Cellular qui sera, en 1999, racheté par l’opérateur anglais Vodafone. Indirectement par cette transaction, le groupe Vodafone devient alors actionnaire minoritaire de Telecel

Argentina Home BATISTUTA 9 Jerseys

Argentina Home BATISTUTA 9 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, puis majoritaire lorsque la Banco Espírito Santo et Amorim lui vendent leurs parts. En 2003, le groupe lance une offre d’achat pour l’ensemble des actions de Telecel et en devient ainsi l’unique propriétaire. La société est alors renommée Vodafone Portugal.

En 2002, alors que Telecel est déjà contrôlé par le groupe Vodafone, ce dernier décide d’utiliser la marque Vodafone partout dans le monde afin d’améliorer la notoriété de celle-ci. Telecel est le premier opérateur du groupe à changer de nom, ce processus s’effectuant en trois étapes :

Les études menées ont montré que le public n’avait, grâce à ce système, fait aucune confusion et que la marque n’a pas souffert du changement de nom.

En 2002, Nerc est renommé Vizzavi à la suite de la prise de participation du groupe Vivendi Universal. En 2003, le marché des pagers est abandonné. En 2003, Vizzavi est vendu à IOL, une filiale du groupe de média Media Capital. Le portail Web est fermé et la société lance Vodafone live!.

The Libertines

The Libertines er et britisk punk rock band. Bandet består af Pete Doherty (vokal/guitar), Carl Barât (vokal/guitar), John Hassall (bas) og Gary Powell (trommer) meat tenderizer liquid. Deres debutsingle “What A Waster” (2002), der blev produceret af den tidligere Suede guitarist Bernard Butler, blev nummer 37 på hitlisten. Singlen blev efterfulgt af “Up The Bracket”, der blev nummer 29 på singlehitlisten. Kort tid efter udgav de deres første album Up The Bracket, der blev produceret af Mick Jones, kendt fra The Clash. I 2004 udgav de deres andet og sidste album The Libertines. Bandet blev opløst i december 2004. På dette tidspunkt var bandet verdenskendt. De satte gang i endnu en britpop bølge, modtog anmelderros og priser for deres musik, og Pete Doherty blev et stilikon. Trods bandets store popularitet var der interne stridigheder. Pete Doherty begik indbrud i Carl Barât’s lejlighed, og under retssagen erklærede han sig skyldig i indbrud, samt misbrug af heroin. Han blev idømt 6 måneder i fængsel. Pete Doherty spiller nu i Babyshambles. Carl Barât Spiller nu i Dirty Pretty Things. Bandet var kortvarigt sammen igen i 2010, da de gav 3 koncerter runners hydration. The Libertines er pr 2014 igen aktivt og spiller bl.a. koncert for 65.000 mennesker i Londons Hyde Park 5. juli.

I 1997 mødes Carl Barât og Pete Doherty, da Barât studerer teater på Brunel University, Uxbridge, England, og i den forbindelse delte en lejlighed med Amy-Jo Doherty; søster til Pete. Egentlig, kom de ikke godt ud af det sammen, men de fandt ud af at de delte samme interesser for musik og kreativitet, og de begyndte herefter at komponere musik sammen. Barât opgav sine teater kurser, som han havde startet på to år forinden; Pete droppede sit studie af Engelsk Litteratur på Queen Mary, University of London Queen Mary College, som han havde startet på 1 år tidligere. Herefter flyttede de sammen i en lejlighed på Camden Road i det nordlige London.

De dannede et band med deres nabo Steve Bedlow (aka. “Scarborough Steve“), og navngav bandet “The Strand”. Dette ændrer de dog imidertid til The Libertines efter Marquis de Sade s Lust of the Libertines, skønt de i den forbindelse også overvejede “The Albion”. De mødte John Hassall og Johnny Borrell (sidstnævnte skred hurtigt og dannede senere Razorlight) gennem Bedlow, og Hassall sluttede sig i den forbindelse til bandet som bassist. På dette tidpunkt havde de ingen trommeslager – alligevel spillede de koncerter. Disse fandt ofte sted i Pete og Carls lejlighed.

Inden for få uger bookede de sig plads i Odessa studios for at kunne indspille 3 sange, hjulpet af Gwyn Mathias, som tidligere havde arbejdet med The Sex Pistols). Omend, de var skuffet over deres “scheduled” trommeslager, så Mathias hvervede Paul Dufour.

Kořenice

Kořenice is een Tsjechische gemeente in de regio Midden-Bohemen runners hydration, en maakt deel uit van het district Kolín water bottle for jogging. Kořenice telt 598 inwoners.

Barchovice · Bečváry · Bělušice · Břežany I · Břežany II · Býchory · Cerhenice · Církvice · Červené Pečky · Český Brod · Dobřichov · Dolní Chvatliny · Dománovice · Doubravčice · Drahobudice · Grunta · Horní Kruty · Hradešín · Choťovice · Chotutice · Chrášťany · Jestřabí Lhota · Kbel · Klášterní Skalice · Klučov · Kolín · Konárovice · Kořenice · Kouřim · Krakovany · Krupá · Krychnov · Křečhoř · Kšely · Libenice · Libodřice · Lipec · Lošany · Malotice · Masojedy · Mrzky · Nebovidy · Němčice · Nová Ves I · Ohaře · Ovčáry · Pašinka · Pečky · Plaňany · Pňov-Předhradí · Polepy · Polní Chrčice · Polní Voděrady · Poříčany · Přehvozdí · Přistoupim · Přišimasy · Radim · Radovesnice I · Radovesnice II · Ratboř · Ratenice · Rostoklaty · Skvrňov · Starý Kolín · Svojšice · Tatce · Tismice · Toušice · Třebovle · Tři Dvory · Tuchoraz · Tuklaty · Týnec nad Labem · Uhlířská Lhota · Veletov · Velim · Velký Osek · Veltruby · Vitice · Volárna · Vrátkov · Vrbčany · Zalešany · Zásmuky · Žabonosy · Ždánice · Žehuň · Žiželice

hand lemon squeezer

Frédéric Godefroy

Frédéric-Eugène Godefroy, né le 13 février 1826 à Paris, mort le 30 septembre 1897, à Lestelle-Bétharram (Pyrénées-Atlantiques), est un philologue et lexicographe romaniste, journaliste et enseignant français.

Cadet d’une famille bourgeoise parisienne, entré au petit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, sous la direction du futur Mgr Félix Dupanloup, après des études chez les Lasalliens, il devient professeur de littérature dans l’enseignement libre (appellation de l’enseignement privé, généralement sous contrôle religieux, en France).

Passionné de recherches sur l’histoire du français, il se fait remarquer par la publication d’ouvrages à destination scolaire, dont les premiers volumes de l’Histoire de la littérature française en 1860 runners hydration, et, en 1862, son Lexique comparé de la langue de Corneille et de la langue du XVIIe siècle en général en deux volumes.

Par le truchement de Victor Duruy, il est ensuite chargé par le gouvernement impérial en 1870, puis par le gouvernement républicain en 1888, de faire des recherches philologiques, dans les bibliothèques françaises, italiennes, puis européennes. Son Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècles lui vaut une reconnaissance qui dure.

En 1874, il est invité par Mgr Félix Dupanloup, évêque d’Orléans, à prononcer son discours La tristesse patriotique, le pèlerinage de Metz au Petit Séminaire de La Chapelle-Saint-Mesmin.

Fervent catholique, il écrit également Livre d’or français college football jerseys. La mission de Jeanne d’Arc en 1878 et l’Étude sur les principaux collèges chrétiens l’année suivante, et publie dans différents journaux de catholiques conservateurs tels la Patrie, l’Univers, le Correspondant, et la Revue du monde catholique. À l’écart des institutions officielles, ses prises de positions politiques empêchent, malgré le soutien du duc d’Aumale et des contacts réguliers avec Louis Veuillot, Émile Littré, Émile Egger, Prosper Mérimée, Abel-François Villemain ou Charles-Augustin Sainte-Beuve best college football uniforms 2013, la reconnaissance de l’importance de ses travaux dans la constitution de la lexicographie moderne. Il reçoit cependant le prix de l’Académie française pour son Histoire de la littérature française, et le prix Gobert, en 1883, puis en 1898 à titre posthume[réf. nécessaire].

Une de ses œuvres les plus célèbres, le « Dictionnaire de l’ancienne langue française du IXe siècle au XVe siècle » est à utiliser avec précaution car il contient de nombreux mots fantômes (wikt:mot fantôme), les sources utilisées étant tout type de documents anciens, comme de simples courriers ou notes.

Il fit partie des contributeurs du Dictionnaire des dictionnaires. Lettres, sciences, arts, encyclopédie universelle (1884-1890), de Paul Guérin dont son neveu et collaborateur, Frédéric Loliée fut le secrétaire de rédaction.

Sur les autres projets Wikimedia :